Comment construire une histoire de marque inoubliable avec le storytelling

Que devient une marque privée de son histoire ? Elle tombe dans l’oubli. Le storytelling est le nouvel outil qui permet de donner une nouvelle dimension à l’identité de l’entreprise ou du produit. C’est une méthode pour ancrer son image dans la tête du consommateur. C’est un vrai travail de séduction qui consiste à mettre le client de son côté. En effet, même si l’acheteur peut trouver moins cher ailleurs, il est plus enclin à payer plus chez vous, si vous êtes dans son cœur. Et le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas. Il faut oublier la logique, ce dont vous avez besoin c’est d’une bonne histoire.

Le storytelling permet de toucher le client de différentes manières

 

Comment séduire le client avec son histoire ?

Le storytelling est une arme de séduction massive si on sait s’y prendre. Agissez comme une belle femme qui veut séduire un homme (ou vice versa). Elle commence par attirer son attention de par son apparence physique. Puis elle vous raconte son histoire afin de vous marquer l’esprit et surtout, de créer une connexion. Tout en zappant quelques détails qui pourraient être des arguments contre elle…

 

Comment rendre un storytelling intéressant ?

Une histoire bien peaufinée est facile à retenir. Remarquez, les pubs modernes racontent toujours une petite histoire captivante. Racontez quelque chose de palpitant à la manière d’Hollywood, sans trop exagérer.

 

Toucher émotionnellement avec son récit

Jouer avec les émotions est idéal pour attirer la sympathie du prospect. Par exemple pour vendre un produit bio, on peut mettre l’accent sur un collectif de maraîcher qui résiste vaillamment contre de grandes plantations industrielles qui utilise des insecticides à outrance.

 

Par où faut-il commencer son storytelling ?

Le storytelling n’est pas un CV avec une lettre de motivation qui détaille toutes les formations et professions que vous avez effectuées. Si vous êtes une entreprise, vous n’allez pas vous attarder sur tous vos employés. Ce serait trop ennuyeux et long. Soyez clair et précis sur votre objectif principal !

 

Définir une noble quête pour l’entreprise

Il faut laisser entendre que le but est plus noble que l’aspect financier. Dans l’exemple précédent, on pourrait aussi préciser que l’objectif est d’éliminer l’utilisation des engrais chimiques qui endommagent l’environnement. Comme si l’achat responsabilise le client.

 

Faire peur au prospect

Il faut faire sortir les qualités que vous avez comme un atout pour se protéger contre un danger imminent. Pour l’exemple des produits bios, on met en avant les risques de santé que l’on court en ingérant des aliments issus de l’agriculture industrielle.

 

Qui est le héros de l’histoire ?

Le storytelling doit mettre le client en situation. Il doit se reconnaître dans l’histoire. On raconte des anecdotes qu’il rencontre dans sa vie quotidienne. Le but ici est de créer une connexion avec le client, souvent via les émotions (la peur, la joie, le rire, la compassion, l’amour…)

 

On ne choisit pas un héros au hasard

L’histoire que vous racontez possède un personnage principal. Ce héros évolue de votre récit et défend les nouvelles valeurs de votre marque.

 

Le storytelling met en scène le client

Dans le storytelling le héros n’est autre que le client. Il doit s’identifier au personnage principal. Dans une publicité de bonbons, ce sont les enfants qui sont mis à l’honneur, et non les chefs d’entreprise ou les confectionneurs qui sont derrière les produits.

 

Partager son expérience et résoudre un problème

On écoute toujours ceux qui sont des experts. Citez des médecins ou des spécialistes dans leur domaine. Vous êtes une solution pour vos clients, fondamental et essentiel pour résoudre son problème.

 

Montrer que l’on maîtrise le sujet

Les médecins disent ceci, ou les nutritionnistes conseillent cela. L’avis des spécialistes est important dans votre storytelling. Cela vous donne de la crédibilité et convertit admirablement les prospects qui sont convaincus de vos arguments.

 

Parler du problème des autres marques

Vous n’êtes sûrement pas seul sur le marché. Détectez les points faibles des autres pour mettre en valeur vos avantages. Il serait déplacé de les nommer, mais on peut se contenter de les catégoriser de « classiques ». Ce qui donne l’impression de se démarquer, d’être spécial.

 

Quel support faut-il privilégier pour le storytelling ?

Une histoire peut se raconter sur différents types de supports. Tout dépend de la niche que vous ciblez. Vous n’allez pas faire de la pub pour des accessoires de fitness ou de l’équipement de bricolage dans un magazine qui vend des jouets.

 

La presse écrite et les médias traditionnels

Journaux, magazine, télévision … vous pouvez payer votre visibilité autant que vous voulez si vous avez les moyens financiers. La presse ne refuse jamais un reportage qui lui rapporte quelques billets.

 

Les sites Internet et les blogs

C’est moins onéreux que les supports cités plus hauts, mais le travail y est tout aussi fastidieux. Avec le référencement, vous pouvez optimiser votre visibilité et faire connaître votre histoire.

 

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux permettent de partager votre storytelling plus facilement

Ils sont très efficaces pour le ciblage de sa niche. On connaît les heures d’affluence et surtout on peut répondre directement à ses clients potentiels. Les « stories » permettent de tenir les « followers » au courant des évolutions au sein de votre marque.

 

Habillez votre histoire avec des images

Avant de lire jusqu’à la fin, les yeux parcourent les images. Elles attirent le regard, car elles occupent souvent une grande surface. Il faut donc en soigner la qualité et le thème doit correspondre au message principal.

 

Le pouvoir des images dans le subconscient

Les images restent plus longtemps dans la mémoire du prospect. Il faut qu’elles soient de la meilleure qualité possible, ou même professionnelles si possible. Il s’agit d’ancrer son empreinte dans le subconscient du client potentiel. Avec les couleurs, le thème, le filtre…

 

Conclusion

Le storytelling, c’est modifier la perception du client de votre produit. C’est une stratégie redoutable si bien utilisée et si crédible. Attention à ne pas mentir ou à raconter ce que vous n’êtes pas, cela risquerait de se retourner contre vous… La raison est qu’au lieu de vanter directement les avantages de son produit, on captive d’abord l’attention avec des émotions. Puis on expose un problème afin de présenter l’entreprise ou le produit comme un apport de solution. Le tout est présenté sous la forme d’une histoire cohérente avec un langage qui s’adresse à sa clientèle. Si on arrive à impressionner sa cible, sa sympathie envers vous le transforme en acheteur à coup sûr. Le storytelling est une arme de conversion très efficace si on sait comment s’y prendre.

 

Comment trouver son nom de marque et d'entreprise : 10 générateurs d'idées de noms
Tendances e-Commerce 2019 : Que vendre sur sa boutique en ligne ?

Aymeric Chamard

Expert e-Commerce & Marketing Digital

FORMATION 100% GRATUITE

Roadmap to Success : Comment créer un Business e-Commerce Rentable en 2019 ?






Vos informations sont confidentielles.